Résidences artistiques virtuelles


L’association La Teinturerie accueille des artistes de toute discipline.


C'est aussi est un lieu grouillant d’artistes de tout horizon et toute discipline. Les artistes en résidence peuvent utiliser une partie ou l’ensemble de l’atelier ; peuvent travailler de manière individuelle ou collective, et bénéficient des réseaux de l’association afin de rencontrer et travailler avec des artistes malgaches.

En 2019, l'association est parmi les rares structures qui ont lancé un programme mettant en avant l'art numérique pour les artistes de Madagascar. L’art n’a pas de frontière. A travers des créations artistiques collectives, cette plateforme virtuelle vise à connecter tous les artistes des pays de l’Océan indien et de la région SADC.

 

Pour tout autre renseignement, contactez-nous ! lateinturerie.isart@gmail.com

APPEL A ARTISTES

SIRA / RUST (La rouille)

Sira est une résidence virtuelle qui agit comme du sel. Elle permet à des pièces apparemment disparates de se trouver et de se cristalliser dans des formes de leur propre fabrication. Cette résidence a pour objectif d'introduire les artistes dans une expérience de collaboration, les uns avec les autres et avec leur propre environnement. Travaillant avec la différence, les artistes sélectionnés sont issus de disciplines différentes basées autour des îles et des continents proches de Madagascar (SADC). En trouvant du sel commun qui lie, Sira vise à expérimenter des façons alternatives de composer des engagements dans cette région, malgré les barrières linguistiques, les frontières nationales et les divisions disciplinaires. Sira est une expérience de composition qui regarde la différence autant qu'elle questionne comment occuper le même espace. Pour plus d'informations, voir: www.africanosyartechange.com/sira

SIRA invite les artistes à grimper dans les trous rouillés qui s'ouvrent autour de nous. S'asseoir un moment, voir, ressentir, écouter. Et tout simplement se documenter et répondre à cela sous la forme d'une oeuvre d'art. Nous demandons spécifiquement aux artistes cinématographiques et aux artistes sonores de la SADC de postuler à la résidence virtuelle animée par l'expérimentation et la collaboration.

La résidence se déroulera du 21 Septembre au 18 Octobre 2020. Il s'agit d'une résidence rémunérée.

Deadline 6 Septembre 2020

Pour postuler, envoyer une bréve biographie et liens vers vos travaux:
info@africanosyartechange.com ET lateinturerie.isart@gmail.com

Sira est initiée par La Teinturerie et concue par l'Africa Nosy Art Echange (ANAE). Ce programme est soutenu par ANT Mobility Grant de Pro Helvetia Johannesburg financé par Swiss Agency for Development and Cooperation (SDC).

ENG

FR

Résidence Virtuelle

Hetsika Virtual Winds

Du 4 au 24 Mai 2020

(Madagascar / Mauritius)

L’art n’a pas de frontière.

 

Hetsika: Virtual Winds est une plateforme en ligne sous la forme d'une résidence, initiée par La Teinturerie Madagascar et ANAE, visant à connecter des artistes de tout l'océan Indien à l'Afrique continentale via Madagacar. Les artistes sont invités à expérimenter librement différentes formes d'art, en particulier les technologies numériques, sur un thème défini par le curateur. Pour cette année, Kim Yip Tong propose le thème suivant : «  How to Speak to Isliens » (Comment parler aux Isliens).

 

Les îles de l'océan sont comme différentes planètes de la même galaxie, proches géographiquement mais déconnectées par l'océan et très ignorantes les unes des autres. D'un autre côté, les artistes sont souvent définis comme des étrangers eux-mêmes, vivant dans leur propre réalité imaginative pleine de leurs propres fantasmes. Le défi est pour ces 3 isliens (île-extraterrestres) de trouver des moyens de se connaître.

Les 3 artistes de cette résidence virtuelle :

i030 (Nosy Be  - Madagascar)

Un artiste malgache qui joue autant avec les images que les mots. Décalé, précurseur, innovateur, il a plusieurs cordes à son art pour concevoir des oeuvres où l'ironie flirte avec l'engagement. L’Etre humain, la communauté et l’écologie sont des facteurs importants dans son travail, alimentant son inspiration pour peindre, dessiner, créer.

Cliquer ici pour plus d'information sur i030

Maherisoa (Antananarivo  - Madagascar)

Le dessin le captive depuis l'âge de 2 ans. Il travaille sur différentes techniques: crayon noir, aquarelle, goache et objets de recyclage. Autodidacte, il élargit sa pratique en rencontrant d'autres artistes.

Cliquer ici pour plus d'information sur Maherisoa.

Guimero (Mauritius)

Guimero est un artiste et dessinateur mauricien. Il fait partie du collectif Le Cri du Margouillat, qui sort une publication de bandes dessinées diverses par an. Ses projets personnels tournent souvent autour de la connection. C’est avec le digital qu’il s’amuse le plus: la 3D, la peinture et surtout l’intéractif. Le jeu video, notamment les point and clicks, l’inspire beaucoup à créer des pièces qui se jouent.

Cliquer ici pour plus d'information sur Guimero.

La curatrice :

Kim Yip Tong (Mauritius)

Fascinée par le monde vivant, Kim aime que son art soit en mouvement, que ce soit à travers l'image en mouvement ou l'informatique physique. Sa curiosité l'encourage à rechercher des collaborations et à appliquer des techniques analogiques et axées sur les matériaux aux processus numériques, en fusionnant la tradition avec les nouvelles technologies.

Cliquer ici pour plus d'information sur Kim Yip Tong.

Suivez les pages :

Instagram : hetsika_virtual_winds

Facebook : La Teinturerie  - Association d'artistes

Ce programme est soutenu par ANT Mobility Grant de Prohelvetia Johannesburg financé par Swiss Agency for Development and Cooperation (SDC).

Résidence Virtuelle

Hetsika : Virtual Winds

Du 4 au 29 Mars 2019

(Madagascar / Afrique du Sud)

2019, dans le cadre du programme Virtual Residency, financé par Prohelvetia (Fondation Suisse pour la Culture), la toute première résidence virtuelle qu'organise l'association La Teinturerie a commencé le Lundi 4 mars et a été clôturée le 29 Mars 2019.

4 Artistes ont participé à cette grande première dont : 


            Breezy (Afrique du Sud)
            Ello Xray Eyez (Afrique du Sud)
            Mat Li (Madagascar)
            Toxic (Madagascar)

La résidence virtuelle s'intitulait : Hetsika : Virtual Winds.

Meghan Judge de l'ANAE en a été le curateur.

Hetsika: Virtual Winds est une plateforme en ligne sous la forme d'une résidence qui vise à connecter les artistes de tout l’océan Indien avec ceux de l’Afrique continentale via Madagascar. Le site propose des résidences en ligne et soutient l'expérimentation et la connectivité à travers les arts. À travers cette plateforme virtuelle, Hetsika: Virtual Winds rassemble des artistes qui existent parmi les nombreux les périphéries qui existent autour de l'eau et de la terre telles que les frontières, la langue et la culture. En participant, les artistes offrent des moyens alternatifs de converser à travers un visuel et langage sonore de leur propre fabrication. Dans le plus pur style malgache, les artistes sont invités à expérimenter en libre expression de soi avec différentes formes d'art numérique, sur un sujet défini par le curateur. 

Thème : 
Meta-Imaginings:  le commerce en tant qu'expression personnelle.

Toutes les œuvres sont sur la plateforme virtuelle Hetsika Virtual Winds, via Instagram et le site web de ANAE.

 

Breezy aka Barry Christianson est un photographe de rue de Cap Town qui souhaite partager l’histoire des habitants de la ville de son point de vue fascinant derrière une lentille. Depuis les gares routière et ferroviaire jusqu'au centre-ville, en passant par les ruelles et l'île Robben, Barry montre un côté de la ville que la plupart des habitants se contentent de passer sans le regarder.

 

Après avoir commencé à photographier avec une caméra 35 mm, Barry n'a pas perdu de vue et a poursuivi, à travers son appareil reflex numérique, d'explorer sa passion et d'explorer la ville tel qu'il la voit.

Ello Xray Eyez est une artiste plasticienne de style sud-coréenne, vivant et travaillant au Cap Town.

Inspiré, à l’origine, de la bande dessinée, des animations et de la réalité par rapport à l’imaginaire, une qualité naïve et ludique est immédiatement remarquable.
Plus récemment, des éléments invisibles tels que le temps et l'énergie, les rituels et les habitudes, son environnement et chaque individu inspirent son travail, qui repose principalement sur des personnages et un récit inconnu. Travailler sur des thèmes comme des souvenirs, des moments amusants, des émotions, des personnages réels, des amis ou à une culture pop de références apparaît souvent, mais cela n’est pas immédiatement évident.

Ayant commencé avec la photographie qui reste son medium principale, Mat Li touche également à un peu de tout : peintures, muraux, installations, collages.

 

Les sujets de son travail sont assez variés selon les périodes et le moment, mais certains lui restent très importants, notamment la réflexion sur la frontière et entre le rêve et la réalité ou le problème de l’écologie.

Concepteur créatif et motivé, Toxic a beaucoup exercé en tant que photographe de prise de vue et graphiste pour des entreprises et des particuliers. Il s’essaie à la photographie d’art à travers différentes thématiques.

 

Il se tourne aujourd’hui vers la video artistique qui lui offre l’opportunité de mettre en oeuvre à la fois son savoir-faire technique et sa créativité au service des arts du spectacle.

Quelques oeuvres collectives

En collaboration avec ANAE, ce programme est soutenu par ANT Mobility Grant de Prohelvetia Johannesburg financé par Swiss Agency for Development and Cooperation (SDC).