Résidences artistiques virtuelles


L’association La Teinturerie accueille des artistes de toute discipline.


C'est aussi est un lieu grouillant d’artistes de tout horizon et toute discipline. Les artistes en résidence peuvent utiliser une partie ou l’ensemble de l’atelier ; peuvent travailler de manière individuelle ou collective, et bénéficient des réseaux de l’association afin de rencontrer et travailler avec des artistes malgaches.

En 2019, l'association est parmi les rares structures qui ont lancé un programme mettant en avant l'art numérique pour les artistes de Madagascar. L’art n’a pas de frontière. A travers des créations artistiques collectives, cette plateforme virtuelle vise à connecter tous les artistes des pays de l’Océan indien et de la région SADC.

 

Pour tout autre renseignement, contactez-nous ! lateinturerie.isart@gmail.com

SIRA / RUSTING

Les artistes en résidence

MOTA SOA (Madagascar)

Elle est Danielle Raharivola, plus connue sous son nom d'artiste Môta Soa. Depuis 2004, elle a évolué dans la musique à travers des concerts majoritairement solo piano-voix. Et, voulant mettre en évidence la dimension imagée dans la création sonore et musicale, en parallèle de ses concerts, elle a proposé ses compositions au monde de la danse, du cinéma et des arts visuels. En s'intéressant à la musique et à l'image, elle a décidé de travailler l'image elle-même et a réalisé quelques projets audiovisuels tout en mettant son projet en musique.

She is Danielle Raharivola, better known by her artist name Môta Soa. Since 2004, she has evolved in Music through concerts mostly solo piano-voice. And, wanting to highlight the dimension imaged in sound and musical creation, in parallel to her concerts, she offered her compositions in Dance, Cinema, and Visual Arts. By taking an interest in music and image, she decided to work the Image itself and have done some audiovisual projects while putting her project to music.

 

HERY ZO RALAINDIMBY (Madagascar)

Dès l'âge de 3 ans, il aime dessiner et colorier. Après avoir passé la phase "copie", il a voulu approfondir ma créativité. Il a suivi une formation de base en peinture après le baccalauréat. Toujours dans le monde visuel, il est entré dans le domaine du multimédia (plus précisément le montage, le cadrage et l'animation). C'est à partir de 20 ans qu'il a réalisé sa première vidéo. Depuis, il a réalisé des documentaires, des clips vidéo ...

From the age of 3, I enjoy drawing and coloring. After passing the "copy" phase, I wanted to deepen my creativity. I followed a basic painting training after the baccalaureate. Still in the visual world, I entered the multimedia field (more specifically editing, framing and animation). It was from the age of 20 that I made my first Video. Since then, I have made some documentaries, video clips...

 

DUDUETSANG LAMOLA (South Africa)

Duduetsang Lamola alias blk banaana (né le 22 avril 1991) est un artiste et designer multidisciplinaire basé à Cape Town, Afrique du Sud. À travers l'utilisation du collage, de l'art numérique et de l'image en mouvement (vidéo et animation GIF), son travail tente de remettre en question une perception de la réalité largement médiatisée par les forces anthropologiques, scientifiques et technologiques hégémoniques occidentales. En résistance à ces forces, elle explore l’espace entre la «vérité objective» et le mythe, élevant les interprétations et les expériences de la réalité d’un autre monde.

Duduetsang Lamola aka blk banaana (born 22 April, 1991) is a multidisciplinary artist and designer

based in Cape Town, South Africa. Through the use of collage, digital art and moving image (video and GIF animation), her work attempts to challenge a perception of reality that is largely mediated through hegemonic Western anthropologic, scientific and technological forces. In resistance to these forces, she explores the space in-between ‘objective truth’ and myth, elevating otherworldly interpretations and experiences of reality.

 

WEZILE MGIBE (South Africa)

Wezile Mgibe est un praticien de l'art dont la pratique interdisciplinaire englobe la performance, le film, l'installation comme outil de changement social. Son travail confronte les préjugés et milite contre les inégalités sociales et crée une plate-forme d'autoréflexivité critique dans des espaces peu accueillants.

Le travail de Mgibe est influencé par la façon dont les choses ont vu le jour, ainsi que par les motivations derrière certains mouvements, réactions, comportements humains et surtout comment ceux-ci deviennent des symboles. Un artiste du mouvement formé contemporain qui dirige un projet sur place dans le domaine public, est très intéressé par le concept d'appartenance.

Wezile Mgibe is an art practitioner whose interdisciplinary practice encompasses performance, film, installation as a tool for social change. His work confronts prejudices and advocates against social inequality and creates a platform for critical self- reflexivity within unwelcoming spaces.

Mgibe’s work is influenced by how things have come to existence, as well as motivations behind certain movements, reactions, human behaviors and mostly how these become symbols. A contemporary trained movement artist who runs an On site project in public realm, is very interested in the concept of Belonging.

Une condensé d'œuvres collectives captées par Raheryz sur la résidence #SIRA/RUSTING.

Son/audio par Môta Soa (@danounell)
Video, Performance de Wezile Mgibe (@wezilem)
Collage dynamique par Duduetsang Lamola (@blk.banaana)
Art video, montage par Hery Zo Ralaindimby (@raheryz)

Résidence Virtuelle

Hetsika Virtual Winds

Du 4 au 24 Mai 2020

(Madagascar / Mauritius)

L’art n’a pas de frontière.

 

Hetsika: Virtual Winds est une plateforme en ligne sous la forme d'une résidence, initiée par La Teinturerie Madagascar et ANAE, visant à connecter des artistes de tout l'océan Indien à l'Afrique continentale via Madagacar. Les artistes sont invités à expérimenter librement différentes formes d'art, en particulier les technologies numériques, sur un thème défini par le curateur. Pour cette année, Kim Yip Tong propose le thème suivant : «  How to Speak to Isliens » (Comment parler aux Isliens).

 

Les îles de l'océan sont comme différentes planètes de la même galaxie, proches géographiquement mais déconnectées par l'océan et très ignorantes les unes des autres. D'un autre côté, les artistes sont souvent définis comme des étrangers eux-mêmes, vivant dans leur propre réalité imaginative pleine de leurs propres fantasmes. Le défi est pour ces 3 isliens (île-extraterrestres) de trouver des moyens de se connaître.

Les 3 artistes de cette résidence virtuelle :

i030 (Nosy Be  - Madagascar)

Un artiste malgache qui joue autant avec les images que les mots. Décalé, précurseur, innovateur, il a plusieurs cordes à son art pour concevoir des oeuvres où l'ironie flirte avec l'engagement. L’Etre humain, la communauté et l’écologie sont des facteurs importants dans son travail, alimentant son inspiration pour peindre, dessiner, créer.

Cliquer ici pour plus d'information sur i030

Maherisoa (Antananarivo  - Madagascar)

Le dessin le captive depuis l'âge de 2 ans. Il travaille sur différentes techniques: crayon noir, aquarelle, goache et objets de recyclage. Autodidacte, il élargit sa pratique en rencontrant d'autres artistes.

Cliquer ici pour plus d'information sur Maherisoa.

Guimero (Mauritius)

Guimero est un artiste et dessinateur mauricien. Il fait partie du collectif Le Cri du Margouillat, qui sort une publication de bandes dessinées diverses par an. Ses projets personnels tournent souvent autour de la connection. C’est avec le digital qu’il s’amuse le plus: la 3D, la peinture et surtout l’intéractif. Le jeu video, notamment les point and clicks, l’inspire beaucoup à créer des pièces qui se jouent.

Cliquer ici pour plus d'information sur Guimero.

La curatrice :

Kim Yip Tong (Mauritius)

Fascinée par le monde vivant, Kim aime que son art soit en mouvement, que ce soit à travers l'image en mouvement ou l'informatique physique. Sa curiosité l'encourage à rechercher des collaborations et à appliquer des techniques analogiques et axées sur les matériaux aux processus numériques, en fusionnant la tradition avec les nouvelles technologies.

Cliquer ici pour plus d'information sur Kim Yip Tong.

Suivez les pages :

Instagram : hetsika_virtual_winds

Facebook : La Teinturerie  - Association d'artistes

Ce programme est soutenu par ANT Mobility Grant de Prohelvetia Johannesburg financé par Swiss Agency for Development and Cooperation (SDC).

Résidence Virtuelle

Hetsika : Virtual Winds

Du 4 au 29 Mars 2019

(Madagascar / Afrique du Sud)

2019, dans le cadre du programme Virtual Residency, financé par Prohelvetia (Fondation Suisse pour la Culture), la toute première résidence virtuelle qu'organise l'association La Teinturerie a commencé le Lundi 4 mars et a été clôturée le 29 Mars 2019.

4 Artistes ont participé à cette grande première dont : 


            Breezy (Afrique du Sud)
            Ello Xray Eyez (Afrique du Sud)
            Mat Li (Madagascar)
            Toxic (Madagascar)

La résidence virtuelle s'intitulait : Hetsika : Virtual Winds.

Meghan Judge de l'ANAE en a été le curateur.

Hetsika: Virtual Winds est une plateforme en ligne sous la forme d'une résidence qui vise à connecter les artistes de tout l’océan Indien avec ceux de l’Afrique continentale via Madagascar. Le site propose des résidences en ligne et soutient l'expérimentation et la connectivité à travers les arts. À travers cette plateforme virtuelle, Hetsika: Virtual Winds rassemble des artistes qui existent parmi les nombreux les périphéries qui existent autour de l'eau et de la terre telles que les frontières, la langue et la culture. En participant, les artistes offrent des moyens alternatifs de converser à travers un visuel et langage sonore de leur propre fabrication. Dans le plus pur style malgache, les artistes sont invités à expérimenter en libre expression de soi avec différentes formes d'art numérique, sur un sujet défini par le curateur. 

Thème : 
Meta-Imaginings:  le commerce en tant qu'expression personnelle.

Toutes les œuvres sont sur la plateforme virtuelle Hetsika Virtual Winds, via Instagram et le site web de ANAE.

 

Breezy aka Barry Christianson est un photographe de rue de Cap Town qui souhaite partager l’histoire des habitants de la ville de son point de vue fascinant derrière une lentille. Depuis les gares routière et ferroviaire jusqu'au centre-ville, en passant par les ruelles et l'île Robben, Barry montre un côté de la ville que la plupart des habitants se contentent de passer sans le regarder.

 

Après avoir commencé à photographier avec une caméra 35 mm, Barry n'a pas perdu de vue et a poursuivi, à travers son appareil reflex numérique, d'explorer sa passion et d'explorer la ville tel qu'il la voit.

Ello Xray Eyez est une artiste plasticienne de style sud-coréenne, vivant et travaillant au Cap Town.

Inspiré, à l’origine, de la bande dessinée, des animations et de la réalité par rapport à l’imaginaire, une qualité naïve et ludique est immédiatement remarquable.
Plus récemment, des éléments invisibles tels que le temps et l'énergie, les rituels et les habitudes, son environnement et chaque individu inspirent son travail, qui repose principalement sur des personnages et un récit inconnu. Travailler sur des thèmes comme des souvenirs, des moments amusants, des émotions, des personnages réels, des amis ou à une culture pop de références apparaît souvent, mais cela n’est pas immédiatement évident.

Ayant commencé avec la photographie qui reste son medium principale, Mat Li touche également à un peu de tout : peintures, muraux, installations, collages.

 

Les sujets de son travail sont assez variés selon les périodes et le moment, mais certains lui restent très importants, notamment la réflexion sur la frontière et entre le rêve et la réalité ou le problème de l’écologie.

Concepteur créatif et motivé, Toxic a beaucoup exercé en tant que photographe de prise de vue et graphiste pour des entreprises et des particuliers. Il s’essaie à la photographie d’art à travers différentes thématiques.

 

Il se tourne aujourd’hui vers la video artistique qui lui offre l’opportunité de mettre en oeuvre à la fois son savoir-faire technique et sa créativité au service des arts du spectacle.

Quelques oeuvres collectives

En collaboration avec ANAE, ce programme est soutenu par ANT Mobility Grant de Prohelvetia Johannesburg financé par Swiss Agency for Development and Cooperation (SDC).