Résidences artistiques


L’association accueille des artistes de toute discipline.


La teinturerie est un lieu grouillant d’artistes de tout horizon et toute discipline. Les artistes en résidence peuvent utiliser une partie ou l’ensemble de l’atelier ; peuvent travailler de manière individuelle ou collective, et bénéficient des réseaux de l’association afin de rencontrer et travailler avec des artistes malgaches.


Le lieu a une connexion internet wifi, de l’électricité (sauf pendant les coupures), un espace restauration et de très nombreux événements chaque semaine.

 

Vu l’absence d’école, nous encourageons les artistes résidents à partager des outils, techniques ou autre savoirs à travers des ateliers destinés aux artistes malgaches.

Pour déposer votre candidature, veuillez remplir le formulaire en ligne.

Pour tout autre renseignement, contactez-nous ! lateinturerie.isart@gmail.com

The association welcomes artists of all disciplines.


La Teinturerie is a place teeming with artists of all horizons and all discipline. Artists in residence may use some or all of the studio; can work individually or collectively, and benefit from the association's networks to meet and work with Malagasy artists.

The place has wifi internet connection, electricity (except during breaks), a restaurant area and very many events every week.

Given the absence of schools, we encourage resident artists to share tools, techniques or other knowledge through workshops for Malagasy artists.

For your application, please sign up the on line sheet.

For any information, contact us : lateinturerie.isart@gmail.com

Résidence d'Echange

Mwamba Chikwemba (Modzi Arts - Zambie)

Taka Andrianavalona (La Teinturerie - Madagascar)

Du 17 Septembre au 16 Octobre 2019

Is'art Galerie

Cette residence est un programme initié par La Teinturerie de Madagascar et Modzi Arts de Zambie, dont le but principale est d'échanger et de développer la collaboration entre les artistes des deux institutions. 

Mwamba Chikwemba

Mwamba Chikwemba est une artiste plasticienne basée à Lusaka en Zambie. Son style et sa technique de peinture sont autodidactes, préférant travailler sur des formats à grande échelle, intégrant l'utilisation de contrastes. Ses sujets mettent l'accent sur l'orgueil, la confiance et la beauté, dépeignant généralement des jeunes femmes (et des enfants) mettant en lumière le pouvoir vibrant de l'âme féminine malgré l'adversité d'être une femme dans une société dominée par les hommes. Mwamba a participé à plusieurs ateliers organisés par Modzi Arts; Henry Tayali; FSD et résidences, y compris la résidence Sanaa à Adélaïde (Australie), Greatmore Studios au Cap (Afrique du Sud) et Art Academy without walls à Lusaka (Zambie). Parmi les autres réalisations, citons le classement parmi les 100 meilleurs finalistes du Barclays L’Atelier Africa, 2016; 2ème prix du Know.Plan.Live FSD Zambia 2017; et lauréat du prix PUSH Women Awards du divertisement et des arts 2019.

Taka Andrianavalona

Taka Andrianavalona est un street artiste / illustrateur / peintre / autodidacte qui vit et travaille à Antananarivo, à Madagascar. Il a commencé à peindre des peintures murales en 2005 et est aujourd'hui l'un des artistes les plus prolifiques de La Teinturerie à Madagascar. Son travail met en valeur l'histoire et la culture de Madagascar dans une esthétique contemporaine, malgache et urbaine. Taka a représenté Madagascar à Abidjan en Côte d’Ivoire lors du 8e Jeu de la Francophonie. Il a participé à plusieurs ateliers, résidences et événements, notamment la 4ème édition du Fianar Reggae Festival à Fianarantsoa; La Bâtisse de Mikéa Lodge à Tuléar; Enseignement artistique, en collaboration avec l'Union européenne à Antananarivo et bien d'autres.

Résidence Création

NAADIRA PATEL

Du 22 Aout au 16 Septembre 2019

Naadira Patel est titulaire d’une maîtrise en analyse culturelle (2015) de l' University of Amsterdam’s School for Cultural Analysis, le Netherlands and a BA Fine Arts (2010) du Wits School of Arts, University of the Witwatersrand, Johannesburg, en Afrique du Sud.

Son intérêt pour la résidence à La Teinturerie découle de son intérêt pour la recherche d’idées sur le patrimoine, l’histoire et les migrations dans le domaine des sciences humaines océaniques et la recherche de son patrimoine dans l’océan Indien.

Dans le cadre de cette résidence artistique, Naadira Patel nous partagera ses œuvres, ses illustrations et ses recherches à travers son structure STUDIOStudio / WORKWork lors d'une conférence ce Vendredi 30 Aout 2019 @ 16h à l'is'art Galerie.

Ce programme est soutenu par ANT Mobility Grant de Prohelvetia Johannesburg financé par Swiss Agency for Development and Cooperation (SDC).

Résidence Création

Thupelo & PartAge

(Afrique du Sud / Maurice)

Depuis le début du mois d'Avril, 3 artistes de la Teinturerie sont en résidences créations à l'extérieur.

 

     Tahina Rakotoarivony

     MatLi

     Vanii Suki

Photos de Tahina et MatLi à la résidence THUPELO, à Pietermaritzburg, en Afrique du Sud

Pour voir d'autres photos de la résidence Thupelo, cliquer ici

Photos de VANII SUKI à la résidence PARTAGE, à l'Ile Maurice

Résidence Virtuelle

Hetsika : Virtual Winds

Du 4 au 29 Mars 2019

(Madagascar / Afrique du Sud)

2019, dans le cadre du programme Virtual Residency, financé par Prohelvetia (Fondation Suisse pour la Culture), la toute première résidence virtuelle qu'organise l'association La Teinturerie a commencé le Lundi 4 mars et a été clôturée le 29 Mars 2019.

4 Artistes ont participé à cette grande première dont : 


            Breezy (Afrique du Sud)
            Ello Xray Eyez (Afrique du Sud)
            Mat Li (Madagascar)
            Toxic (Madagascar)

La résidence virtuelle s'intitulait : Hetsika : Virtual Winds.

Meghan Judge de l'ANAE en a été le curateur.

Hetsika: Virtual Winds est une plateforme en ligne sous la forme d'une résidence qui vise à connecter les artistes de tout l’océan Indien avec ceux de l’Afrique continentale via Madagascar. Le site propose des résidences en ligne et soutient l'expérimentation et la connectivité à travers les arts. À travers cette plateforme virtuelle, Hetsika: Virtual Winds rassemble des artistes qui existent parmi les nombreux les périphéries qui existent autour de l'eau et de la terre telles que les frontières, la langue et la culture. En participant, les artistes offrent des moyens alternatifs de converser à travers un visuel et langage sonore de leur propre fabrication. Dans le plus pur style malgache, les artistes sont invités à expérimenter en libre expression de soi avec différentes formes d'art numérique, sur un sujet défini par le curateur. 

Thème : 
Meta-Imaginings:  le commerce en tant qu'expression personnelle.

Toutes les œuvres sont sur la plateforme virtuelle Hetsika Virtual Winds, via Instagram et le site web de ANAE.

 

Breezy aka Barry Christianson est un photographe de rue de Cap Town qui souhaite partager l’histoire des habitants de la ville de son point de vue fascinant derrière une lentille. Depuis les gares routière et ferroviaire jusqu'au centre-ville, en passant par les ruelles et l'île Robben, Barry montre un côté de la ville que la plupart des habitants se contentent de passer sans le regarder.

 

Après avoir commencé à photographier avec une caméra 35 mm, Barry n'a pas perdu de vue et a poursuivi, à travers son appareil reflex numérique, d'explorer sa passion et d'explorer la ville tel qu'il la voit.

Ello Xray Eyez est une artiste plasticienne de style sud-coréenne, vivant et travaillant au Cap Town.

Inspiré, à l’origine, de la bande dessinée, des animations et de la réalité par rapport à l’imaginaire, une qualité naïve et ludique est immédiatement remarquable.
Plus récemment, des éléments invisibles tels que le temps et l'énergie, les rituels et les habitudes, son environnement et chaque individu inspirent son travail, qui repose principalement sur des personnages et un récit inconnu. Travailler sur des thèmes comme des souvenirs, des moments amusants, des émotions, des personnages réels, des amis ou à une culture pop de références apparaît souvent, mais cela n’est pas immédiatement évident.

Ayant commencé avec la photographie qui reste son medium principale, Mat Li touche également à un peu de tout : peintures, muraux, installations, collages.

 

Les sujets de son travail sont assez variés selon les périodes et le moment, mais certains lui restent très importants, notamment la réflexion sur la frontière et entre le rêve et la réalité ou le problème de l’écologie.

Concepteur créatif et motivé, Toxic a beaucoup exercé en tant que photographe de prise de vue et graphiste pour des entreprises et des particuliers. Il s’essaie à la photographie d’art à travers différentes thématiques.

 

Il se tourne aujourd’hui vers la video artistique qui lui offre l’opportunité de mettre en oeuvre à la fois son savoir-faire technique et sa créativité au service des arts du spectacle.

Quelques oeuvres collectives

En collaboration avec ANAE, ce programme est soutenu par ANT Mobility Grant de Prohelvetia Johannesburg financé par Swiss Agency for Development and Cooperation (SDC).

Welcoming Artists - Résidence artistique

Du 4 Février au 07 Mars 2019

MZE HAMADI NAÏMA'L-NOUR

(Madagascar / Comores)

MZE HAMADI NAÏMA'L-NOUR, Poétesse et nouvelliste, lauréate de nombreux prix littéraires dont le prestigieux Prix Interrégional Jeunes Auteurs qui lui a fait représenter Madagascar à la première place et lui a valu deux publications aux éditions de l’Hèbe (Suisse).

Pour commencer le programme, La Teinturerie a voulu se démarquer en choisissant une poétesse pour sa première résidence de l'année. Au bout de 30 jours d'observation et de création, Nour a intitulé sa restitution / exposition, Oasis.

« Oasis » est un projet d’écriture poétique où les mots rencontrent l’image pour en ouvrir l’histoire, sans aucune règle si ce n’est celle de la création libre.

Selon l'artiste, le choix de ce thème a été dicté par un questionnement sur ce qu' elle inspire l’Is’art Galerie. La réponse s’est imposée comme une évidence : Is’art Galerie comme une oasis surgie d’une source d’inspirations abondantes et multiples, oasis refuge pour l’artiste, mais aussi monde à part où le réel et l’imaginaire sont célébrés pour interpeller l’esprit et féconder le rêve.

 

Ces collaborations ont intégré peinture, dessin et graffitis, dans une optique plurielle guidée par la sensibilité propre de chaque artiste et leur manière d’illustrer une échappatoire au quotidien, dans l’esprit de cette oasis en perpétuel renouvellement.

Elle a fait des ateliers avec quelques artistes de La Teinturerie et Is'art Galerie.
C'étaient des ateliers d'écriture autobiographique pour les artistes affiliés à La Teinturerie et à Is'art Galerie en renforçant leur capacité rédactionnel et promotionnel. Le choix de l'écriture sur soi lui a été dicté par un souci d'exercice d'introspection qu'elle considère comme étant le premier moteur de libération des émotions dans l'expression artistique, avant même le rapport au monde extérieur. 

Ce programme a été soutenu par ANT Mobility Grant de Prohelvetia Johannesburg financé par Swiss Agency for Development and Cooperation (SDC).

Résidence artistique - Du 15 Février au 05 Mars 2019

Gabrielle Manglou

(La Réunion)

LEGENDES - Du 28 Février au 5 Mars 2019 à Is'art Galerie, Ampasanimalo.


L’œuvre de Gabrielle Manglou est poétique et multiforme. Dessins, photographies, volumes et images d’archives s’amusent à déplacer certaines frontières par un jeu à la fois discordant et harmonieux. Amener les choses, les êtres, là où on ne les attend pas, comme regarder sous les tables ou taper dans un angle qui apparaitrait alors même qu’on le vise. Son travail se nourrit d’une pensée en rhizome, curieuse du mélange incessant de la petite et de la grande histoire. Des interrogations sur la post colonisation, l’exotisme, les rapports humains de domination ou de dissimulation sont traités avec un brin d’humour frisant souvent le paradoxe.

Résidence artistique - Du 20 Aout au 19 Septembre 2018

TSIASSA Fabrice Guerra

(Sainte Marie - Madagascar)

Exposition: "Modernisation et Mensonges" Restitution de la résidence de TSIASSA Guerra Fabrice.

 

Depuis le 20 août 2018, La Teinturerie et l'Is'Art Galerie ont accueilli Tsiassa Fabrice pour une résidence destinée à produire des créations originales et à stimuler de nouvelles expériences.

Tsiassa Fabrice est un artiste malgache basé à Sainte Marie (petite île sur la côte est de Madagascar) où l'accès à l'art est très faible. Passionné de dessin et de peinture depuis son plus jeune âge, Tsiassa Fabrice a passé beaucoup de temps à l'Alliance française de Tamatave (Madagascar) pour consulter toutes sortes d'œuvres d'art. Grâce à cette exploration de la bibliothèque, il a découvert et développé son talent. Il a commencé sa carrière de portraitiste d'abord avec des crayons et ensuite avec des peintures à la gouache.

 

Autodidacte, il travaille maintenant comme peintre et cartooniste. Il installe son propre studio en 2011 et expose son travail dans des hôtels et des restaurants. Son plus grand rêve est de devenir un véritable professionnel dans le monde de la création et d'avoir un studio plus grand dans lequel il pourrait former de jeunes artistes, les guider dans des projets communs et créer une galerie d'art où ils exposeraient leurs œuvres.

 

Selon l'artiste peintre, la modernisation n'a pas que son côté positif. Comme toute chose, elle a ses revers. Dans un pays comme Madagascar, la culture de l'excès et de la performance entraînent la perte de la qualité et favorisent les mensonges et les arnaques. En suivant la tendance, le naturel et le traditionnel disparaissent au profit de la modernité.

 

Le vernissage et la restitution issues de l’atelier de Fabrice Tsiassa a eu lieu le Jeudi 13 septembre 2018 à l' Is’Art Galerie / La Teinturerie. Cette exposition s'intitulait : Modernité et Mensonge. 

Since 20th August 2018, La Teinturerie and Is'Art Galerie have welcomed Tsiassa Fabrice, a Malagasy artist based in Sainte Marie, for a residency aimed at producing original creations and stimulating new experiences.
According to him, modernization does not have only its positive side. Like everything else, she has her setbacks. In a country like Madagascar, the culture of excess and performance leads to loss of quality and promotes lies and scams.

This residency is supported by an ANT Mobility Grant from Pro Helvetia Johannesburg financed by the Swiss Agency for Development and Cooperation (SDC).

Résidence artistique - Du 15 Juin au 11 juillet 2018

Kim Yip Tong

(Mauritius)

A son arrivée à Madagascar, Kim Yip Tong, l'artiste mauricienne en résidence à La Teinturerie, a tout de suite remarqué la présence de beaucoup de terre rouge. Elle a intitulé son exposition "Tany Mena" ou "Terre rouge". 

 

« Tany Mena » traduit ses observations sur la ville. Une ville où la terre, la pierre et les ressources naturelles pullulent les rue. Antananarivo est une ville chantier, en constante construction et évolution à l'image d'une jeune république qui reconstruit et façonne son identité après des siècles de colonisation. Une ville où l'extraction des ressources, la fabrication de la brique et son chemin vers la construction fini sont transparentes, visibles, proches. Opposé à ce qu'elle a connu en Europe ou à l'Ile Maurice où l'origine des matériaux est opaque et issus de l'extérieur.

 

Quelques semaines avant cette exposition, Kim a invité des artistes et habitants d’Antananarivo à venir partager leur vision de la ville en animation suite à un workshop à l'Is'art Galerie. 

L'objectif de son atelier est d'apprendre à créer un paysage animé. D'où le nom "Animated Landscape".

Chaque personne peint ou dessine une image racontant une histoire sur la ville d’Antananarivo. L’image ou le paysage réalisé est abstrait ou figuratif, évoque la ville dans le passé, le présent ou le future. Ses rites, traditions, croyances ou manifestations contemporaines. 

Enfin, les dessins vont être animés grâce au logiciel After Effects. 

Ces événements sont supporté par ANT Mobility Grant de Pro Helvetia Johannesburg financé par the Swiss Agency for Development and Cooperation (SDC).

These events are supported by an ANT Mobility Grant from Pro Helvetia Johannesburg financed by the Swiss Agency for Development and Cooperation (SDC).

Tobe Géraldine et Kamba Jean

 

 

 

Tobe et Kamba du Congo Kinshasa ne connaissaient Madagascar que sur carte, et ont à travers cette résidence découvert une société qui les a surpris, choqué et inspiré.

A travers la réalisation de 3 toiles et 3 textes, ils ont décrit des aspects fondamentaux d’une société : les rapports à la mort, les rapports entre femmes et hommes, les rapports entre pauvres et riches. Si ces aspects se retrouvent dans chaque société, ils sont différents dans chaque culture. Tobe et Kamba ont réussi en seulement quelques semaines, le pari de les interpréter visuellement et textuellement à travers leur propre culture.

Pierre-William Henry

 

 

Photographe Suisse avec 50 ans d'expérience et de jovialité, Pierre-William Henry est venu parmi nous pour un mois d'exposition et de résidence artistique en juin 2017. Il emportait dans ses bagages une collection de portraits réalisés dans la région du Yunnan en Chine qui ont habité Is'Art Galerie pour 3 semaines d'exposition fort appréciée.
En parallèle, dans l'atelier de la Teinturerie et dans des villages où travaille l'ONG Suisse CEAS, il réalisait une nouvelle série de portraits, Malgaches cette fois qu'il exposera dans un autre pays. A travers ce concept d'exposition itinérante (qu'il a commencé en Suisse puis fait migré en Sibérie, au Maroc, au Groenland, en Guadeloupe, en Chine et cette année à Madagascar), il fait voyager ces femmes et ces hommes photographiés, permettant des rencontres improbables entre des peuples, si éloignés géographiquement qu'ils ont très peu de chance de se rencontrer ailleurs qu'à travers ces photographies. 

Les collections de portraits de Pierre-William sont de véritables morceaux d’humanité, un beau témoignage de la diversité humaine contemporaine.

Krishna Luchoomun

 

 

Artiste Mauricien et professeur à la Mahatma Gandhi Institute, Krishna oeuvre depuis 2003 pour la collaboration artistique et culturelle à travers l'organisation d'ateliers annuels appelés pARTage. 

Il est venu en mai 2017 nous rencontrer pour développer un projet : le Festival d'Art Contemporain tournant de l'Océan Indien. Il s'agit d'organiser un événement qui se déroulera chaque année sur une île (Comores, Madagascar, Maurice, la Réunion et les Seychelles) et fera intervenir des artistes du monde entier. L'objectif? Rassembler et faire dialoguer des artistes des différentes îles en un même lieu et promouvoir l'art contemporain dans l'Océan Indien.

Nous nous réjouissons de l'avoir accueilli en attendant d'organiser, d'ici quelques années le Festival d'Art Contemporain tournant de l'Océan Indien à Antananarivo!

Horacio Macuacua

 

D´origine du Mozambique, a guidé une résidence de danse contemporaine avec 5 danseurs malgaches pendant deux semaines. Le travail de l´expressivité physique et psychique a été le point de départ d´une initiative établissant des échanges entre danseurs contemporains de Madagascar et du Mozambique. Le résultat de ce processus créatif a produit un spectacle "Takalo"(échange en langue malgache) présenté à Ambohimanga et à Is'Art Galerie et dont voici un extrait:

Ferial Affif

 

Première artiste accueillie à la Teinturerie en novembre 2014, grâce à une bourse de la fondation Biennale de Yogyakarta, FerialAfiff a été diplômée des Beaux Arts en 2005, dans le département Sculpture à STISI (aujourd’hui TelkomUniversity à Bandung, dans l’ouest de Java). C’est une artiste ayant fait des apparitions dans plusieurs villes indonésiennes, au Japon, à Singapour, au Sri Lanka, en Allemagne, en Suisse, aux Pays –Bas, en France, en Slovénie, à Myanmar et Kuala Lumpur. 

Dans son processus de création, elle s'intéresse à tout, explorant/collaborant avec divers éléments sans être limitée par le lieu, le domaine ou l’origine des gens. Sa source de connaissance est sans limite et évolue organiquement, sans être rattaché à un domaine en particulier. Lors de son travail de processus, elle mélange souvent les genres et expérimente de nombreuses méthodes différentes. La majorité de son travail remet en question les limites de notre corps, l’humanité, les espaces, l’interaction avec les spectateurs, et l’entourage.